2020 – juillet

Un clic sur la photo et vous êtes en montagne

Jeudi 30 juillet

Cabane Rambert (Suisse)

Chef de course Benoît Garnier
9 participants.

Beau temps pour cette journée et partis à 7h00 depuis le parking du cimetière.
Partis de coté de Bex du lieu dit le Pont de Nant pour cette randonné Alpine et aérienne coté en T4 qui contourne une partie du Grand Muveran.
Annoncé pour 1330 mètres de dénivelé.
Des le départ la montée est assez soutenue d’abord en sous bois, puis sur des pentes herbeuses mais toujours pentu…Peu a peu après 800 m de dénivelé nous rejoignons une forme de crête et progressons pour atteindre le flan de la montagne avec tout un sentier exposé à flanc et avec du Gaz sur une bonne partie de la rando. La progression et demande beaucoup d’attentions…Enfin apparaît en bout de section un poteau qui signale la sortie de cette portion délicate, plus qu’une montée de 400m très soutenue dans la poussière et la caillasse pour enfin atteindre l’arête de la Frête de Saille marquée d’une croix. de là nous apercevons le refuge et avons gravis 1300m . Sauf qu’il nous faut descendre environ 200 m pour rejoindre le sentier de montée au refuge..Les derniers efforts sont motivés par le repas qui nous attend au refuge.
Hélas plus de galettes de pommes de terre mais plus qu’une assiette de Penne à la carbonnara, nous reprenons des forces car la rando en aller-retour est exigeante et au total avec un dénivelé de plus de 1700 .
Un grand Merci à Benoit de nous avoir fait découvrir cette magnifique randonnée avec ses difficultés.

Samedi 25/dimanche 26 juillet

Le Portalet

Chef de Course Bernard Moreau
9 Participants

Sortie Haute montagne sur 2 jours
Nous sommes partis depuis le val Ferret, Praz le Fort et le parking avant la prise d’eau de Saleina, grand beau temps et pause casse-croûte, cueillette de myrtilles pour Caro. Il faut maintenant partir et gravir prés de 1400m de dénivelé pour rejoindre la cabane de Saleina, notre refuge pour la nuit. Petit refuge et Covid oblige il n’est qu’a moitié rempli. Après un bon repas et une nuit réparatrice, réveil à 5h pour se lancer dans la traversée du glacier de Saleina, le temps est un peu nuageux et quelques gouttes de crachats Breton viennent nous taquiner. Montée sur moraine et traversée du glacier des Plines pour ce qu’il en reste et une pause au bivouac du même nom à la pointe des Plines, le temps c’est découvert et le soleil cogne. Nous reprenons notre ascension vers le col Droit pour rejoindre le plateau du Trient que nous traversons pour monter à la cabane du Trient. Pose de sacs et petite montée à la pointe d’Orny pour contempler un magnifique 360°, avant la pause pic-nic au refuge du Trient. Nous redescendons sur le glacier d’Orny pour rejoindre la cabane d’Orny…Retour à la prise d’eau de Saleina par le vallon d’Arpette de Saleina, un peu plus de 1000 mètres de montés contre 2600 m de descente environ dans la journée sur une distance estimée à 18 km…Un tour fabuleux sans grandes difficultés dans un décor magnifique.
Un grand merci a Bernard pour cette course..

Jeudi 23 juillet

Tête de Chombaz 2468m en traversée (Aravis)

Chef de course : Bernard
Nombre de pers. : 5
Photos de Daniel
Sommes partis du col des Annes puis direction col des Verts
en passant par le refuge de la Pointe Percée.
Début des Lapiaz et recherche des cairns afin de rester sur le chemin !!!
Très belles vues sur les Aravis et bien plus…
Belles arêtes jusqu’à la pointe Percée ( mais pas notre objectif du jour ! )
Donc après super pique-nique descente par Combe du Planet et Col de Borneronde.
Belle entente comme les cinq doigts de la main !

Dimanche 19 juillet

Pic d’Artsinol

Chef de course: Dominique Combeaud.
photos Antoine Proust
9 participants.
1450 m de dénivelé. Soleil sur tout le parcours, quelques nuages de chaleur au sommet. Première partie en forêt, deuxième partie à découvert avec la vue sur les sommets environnants.

Dimanche 19 juillet

Mont Ouzon – rando Piano

chef de course : Régine Jacquel
photos : Pascal Bultel
8 participants
passage avec cheminée équipée en fin de course qui en a fait transpirer certains et une vue panoramique au sommet comme récompense

Samedi 18 Juillet/Dimanche 19 juillet

Mont Chetif – Tête de Licony

Chef de course : Franck Tupin

Participants : Caroline Cézard, Martine Gaudelas, Christa Hauchard, Marianne Moreau, Jacques Pouppeville, Sylvie et Jean-Luc Rodriguez

Partis en 2 voitures de Thonon à 7h on commençait à marcher à 9h15 depuis Courmayeur en direction du Mont Chétif pour 1200m D+. Montée en forêt avec passages de câbles et marches. Quelques jolis belvédères pour admirer le Mont-Blanc de Courmayeur, la Dent du Géant, les Grandes Jorasses. On en prend plein les yeux.
L’arrivée se fait par un petit chemin sur ce beau panorama jusqu’au pied d’une Madone qui regarde la vallée. Repas au sommet avec un peu de vent et sieste pour certains/certaines.
Descente par l’autre côté vers les alpages qui est une station de ski où nous avons pris la benne à Plan Chécroui.
Un retour vers 16h aux voitures nous a permis de déguster des glaces italiennes, de visiter le musée de l’histoire de la montagne alpine de Courmayeur et d’arpenter les ruelles du centre.
A 18h nous avons installé nos tentes et diner au camping.

Le lendemain debout à 6h30 pour un départ à 7h30 après un bon petit déjeuner pour la Tête de Liconi à 2929m – D+1450m.
Pas un nuage, un panorama splendide tout le long de la randonnée avec des couleurs florales de toute beauté. Avant la Tête de Liconi nous passons par le col de Liconi et son lac d’un bleu roi. Quelques névés pour atteindre le sommet mais sans crampons. Jolie cabane près du sommet et un panorama à 360° pour pique-niquer et faire la sieste.

Merci encore à Franck qui nous a organisé ce très joli week-end et nous permettre de découvrir ces endroits magiques.

Samedi 18 Juillet

Bel Oiseau

Cheffe de course : Carmen Campos
photographes : Carmen Campos et Colette
11 participants : 1 seul homme pour 10 femmes !!!!

Démarrage à 10h depuis le barrage d’Emosson. Arrivée au sommet (2630m) avant 13h avec nuages côté massif du Mont Blanc et éclaircies du côté Giffre (Teneverge, Ruan, Tour Salière…). Au moment de repartir après le pique-nique, super cadeau : le massif du Mt Blanc se dégage avec en ligne de mire le glacier du Trient. Rencontre amusante au retour : une bande de moutons frisés et cornus, en pleine méditation sur une plaque de neige ! retour aux voitures 16h en ayant rencontré assez peu de monde.

Mardi 14 juillet

Cornettes de Bise

Chef de course et photos: JP Jacquier

8 participants
Ce tour classique, avec un retour par les crêtes de Charousse, est toujours aussi beau et varié, par la diversité des paysages, la floraison unique des pentes herbeuses en cette saison. Départ à 8h15 de Bise, sommet à 11h, et retour à Bise vers 16h. Merci à tous les participants pour cette belle balade.

Dimanche 12 juillet

Col de Cou

 

Chef de course Serge DUPESSEY
7 participants
7 photos
du parking de l’Erigné en passant par les chalets de Chardonnière et retour par les chalets de Fréterolle – temps beau et chaud

 

Samedi 11/dimanche 12 juillet

Becca di Nona et Mont Emilius (Val d’Aoste

Le 11 et 12 juillet, Franck nous a emmenés dans le Val D’Aoste pour faire 2 beaux sommets,la Becca di Nona et le Mont Emilius.
Nous étions 9, Franck, Martine, Jean-Luc, Sylvie, Jacques Poupeville, Virginie, Catherine Paris et moi même, Isabelle Daniel.
Le temps n’était pas très engageant samedi matin, pluie…puis le ciel s’est bien dégagé dans l’après midi. Très jolie vue de ce sommet assez minéral.
Arrivée au refuge Arbolle vers 17h30, beau refuge, bien mangé ..
.
Le lendemain, départ 7 h pour le Mont Emilius, Très beau dès le matin. Très joli sommet mais accès plus difficile cette année….Paysages à 360 degrès là haut à couper le souffle…

Jolies montées pour ces sommets, de jolis sentiers , et surtout beaucoup de lacs magnifiques et toujours un splendide panorama.
De retour aux voitures vers 19h

Grand, grand merci Franck pour nous avoir emmené sur ces 2 sommets , et surtout en haut du 2e dont la montée s’est avérée plus difficile que prévu.

Et merci au groupe des AN bien sympathique comme toujours…

Dimanche 12 juillet

Les lacs Laouchets

Chef de course Gaëtan Jäger
8 participants

Départ à 9 h 20 depuis le lieu-dit le Lignon côté Sixt Fer à Cheval après quelques difficultés pour stationner tant la fréquentation était impressionnante.
Après avoir passé les premières cascades, nous empruntons le sentier GR 5 puis GR 96, passés les cascades de Sales puis résurgence sous un grand beau temps et panorama grandiose, pour rejoindre les chalets de Sales. Nous traversons le grand pré pour bifurquer ensuite à droite Direction col de Portette et lacs Laouchets..Ceux-ci s’offrent enfin à nous dans un petit vallon qui se cache sous le désert de Platé….Deux superbes petits lacs..
Pause pique-nique s’impose il est 13h00 et les estomacs râlent, Juste le temps nécessaire à Jean-Paul pour faire son aquarelle traditionnelle et nous reprenons notre chemin en direction du col de Portette pour bifurquer vers le passage du dérochoir…Après un passage de gros blocs et quelques névés nous atteignons le point culminant de la Randonnée et 1220 m de dénivelé. Malheureusement les cumulus s’accrochent sur le massif du Mont Blanc mais malgré tout le point de vue est époustouflant..Nous redescendons par une petite boucle pour récupérer le Grand Pré et reprendre le même chemin des cascades…
Après plus de 19 km de marche nous atteignons les voitures il est 18 h, mais nous ne manquerons pas de déguster une très bonne pression à la terrasse donnant face à la cascade du Rouget…
Nous avons pu apercevoir des bouquetins à plusieurs reprises durant la randonnée.
Merci à tous ce fut une journée super..

Jeudi 9 juillet

Plateau des Glières

Chef de course et photos: Jacques Deffaugt
8 participants
Très jolie boucle Chalets des Auges-Col de l’Ovine depuis Chez la Jode au dessus de Petit Bornand, sous une tempête de ciel bleu.
Beaucoup de circulation et 1h30 pour atteindre Chez la Jode.
Départ à 9h30 vers la Maison du Plateau par la forêt. Montée au Chalets des Auges par le Pas du Loup. Superbe panorama sur la Aravis et le Mont Blanc. Descente sur chemin 4×4 vers le col de la Buffaz. Raide montée de 250m vers les chalets et col de l’Ovine, difficile par ces fortes chaleurs (30°). Retour sur la Maison du plateau et notre point de départ.
19km, D+760m. 6h30 de marche.
Très belle journée.Dimanche 5 juillet 

Tour de la Haute Pointe

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Chef de course: Catherine
6 participants.
Photographe : Catherine
Depuis la Chèvrerie, montée au chalet de Chavan, puis au col de Chavannais. Descente aux Charmettes, remontée au col de Cordon, traversée jusqu’au col de Chavan puis sommet de la Haute pointe.
1100m de dénivelé sous un beau soleil.

Dimanche 5 juillet 

L’ALPHÜBEL

Chef de course : Franck Tupin
Photographe : Carmen Campos
6 participants : Franck, Martine, Isabelle, Stéphane, Catherine, Carmen
Départ le samedi à 10h de Thonon, arrêt pique-nique baignade à Sierre au bord du lac Géronde et démarrage rando à partir de Täsh-alp à 15h30. Arrivée à Täsh-hütte (2701m) 1h10 plus tard et 500m plus haut. Refuge très confortable et généreux. Le dimanche lever 3h pour un départ à 4h à la frontale. Magnifique coucher de lune puis lever de soleil sur le Cervin. Vers 3100m on chausse les crampons et arrivée à 9h30 au sommet de l’Alphubel (4206m) après une monté par l’arête neigeuse en excellente condition. Retour par le glacier sous des séracs impressionnants et pique-nique bien mérité au refuge à 13h. On ne pouvait rêver de meilleures conditions pour un weekend alpinisme !

Nous étions 6 au départ de Thonon pour nous rendre à Täsch pour une course d’alpinisme organisée par Franck T avec l’ascension de l’Alphubel à 4206 m.

Après un pique-nique au lac de Géronde à Sierre, nous avons stationné les 2 véhicules au hameau de Ottavan…. à 2200 m pour rejoindre le refuge de la Täschutte à 2701 m.

Refuge tout confort face au Weisshorn, et après une nuit blanche (pour moi) nous mettons pieds à terre à 3h00 du matin pour un départ à 4h00 avec au programme 1500 m de dénivelé positif.

Une 1ère approche du glacier avec un lever de soleil magnifique éclairant le majestueux Cervin. Crampons à 3 100 m, nous profitons de conditions météo idylliques pour atteindre en 2 cordées ce 4000 à 9h30 avec une vue sur 360° tout simplement exceptionnelle.

En traversée sur l’Alphubel nous regagnons le refuge à 13h pour une pause déjeuner méritée avec un retour aux voitures à 15h00 dans la bonne humeur.

Je tenais à préciser que c’était mon 1er 4000 et que ces derniers jours je suis passé par toutes les émotions. Je me suis mis à douter à l’issue de mon inscription car je n’avais jamais évolué au-delà de 3000 m ; rassuré par l’optimisme de Franck je suis passé par l’état d’excitation. En arrivant au col à 3770 m je me sentais vraiment en pleine capacité. Une excitation un peu optimiste car j’ai eu beaucoup de mal à caler mon pas sur celui de Franck pour mieux gérer l’effort. C’est après plusieurs répétitions et mimétisme que je parvins à partir de 4000 m à trouver le rythme du pas de montagnard « 1 pas, 1 respiration ».

Je remercie Franck et Martine pour m’avoir fait confiance, je remercie Isabelle, Catherine et Carmen pour ne pas avoir douté de ma réussite.

Tout le monde était formidable, passionné et heureux d’être là à 4000 m ensemble.

Il ne me reste plus que 81 sommets à 4000 m dans le Alpes à gravir pour intégrer « le pas du montagnard », et le nœud de 8.

Merci encore, je me suis régalé.

Stéphane Lauvergeon.

Dimanche 5 juillet 

Pointe de Miribel en boucle depuis le col de la Creusaz (rando piano)


Cheffe de course Bernadette DE ROLAND
9 PARTICIPANTSJeudi 2 juillet

Tour du Château d’Oche

GE DIGITAL CAMERA

Cheffe de course : Carmen Campos
Nombre de participants : 128 (8 humains et 120 bouquetins)
photographe : Carmen Campos
Départ 8h 20 depuis Bise, monté au col de Floray (entièrement retaillé), descente au lac de Darbon, montée au col de Pavis puis château d’Oche le long d’un tapis de fleurs. Sommet à 11 h dans les nuages donc visibilité nulle. Descente en direction du lac de la Case, monté aux portes d’Oche puis traversée jusqu’au col de Pavis occupé par une énorme harde de bouquetins. Pique-nique à la bifurcation vers le col de Bise et arrivée à Bise à 14 h. Environ 15 km et 1 100 m de dénivelé.